Pavés de verre : qu’est-ce que c’est ?

Il est important de différencier les briques et les pavés de verre.
En effet, on utilise les pavés de verre pour des réalisations de panneaux horizontaux, sol ou plafond ; et les briques de verre pour des cloisons et parois verticales.
Nous allons donc voir en détail les différents modèles de pavés de verre existants et leur utilisation en intérieur et extérieur.

Comment choisir un pavé de verre ?

Dans tous les cas de figure, il faut définir un cahier des charges avant de choisir un pavé de verre : y a t il un passage de piétons, de voiture, de chariot élévateur ?
En fonction de la résistance nécessaire, il faudra opter pour une construction particulière et un pavé de verre spécifique.

Les modèles de pavés de verre sont peu nombreux : on distingue les pavés de verre isolants et les pavés de verre non isolants.
Le choix se fait donc en fonction de l’utilisation et la destination du panneau en pavés de verre, pour le plafond ou pour le sol.

Pavé de verre non isolant

Dans de nombreux cas, le caractère isolant du pavé de verre n’est pas recherché : marquise au-dessus d’une porte d’entrée, terrasse ou balcon extérieur.

dénomination forme dimension (en cm) poids isolation
pavé de verre 1260 rond ou carré 12×6 (12x12x6) 1,3 non isolant
pavé de verre 1580 carré 15x15x8 2 non isolant
dalle de verre carré 20x20x2,3 2 non isolant

Pavé de verre isolant

Dès lors qu’une pièce est chauffée, il est indispensable d’utiliser un pavé de verre isolant pour des raisons d’isolation thermique ainsi que pour des raisons de condensation.

dénomination forme dimension (en cm) poids isolation
pavé de verre lourd carré 19x19x8 2,7 isolant
pavé de verre lourd carré 19x19x10 3,4 isolant
pavé de verre rond rond 12×8 isolant

Pavé de verre isolant coupe-feu

On utilise ce pavé de verre suivant la destination de l’ouvrage, chaque fois que la règlementation feu est applicable : cages d’escaliers, couloirs d’hôpitaux, salles de classe, ERP (établissements recevant du public), etc…

dénomination forme dimension (en cm) coupe-feu description
pavé de verre BG 1930 carré 19x19x8 30 min Pavé lourd 19x19x8 contenant une lame de verre anti feu au milieu du pavé de verre 1930F
pavé de verre BG 1960 carré 19x19x16 60 min 2 pavés lourds collés ensemble
pavé de verre BG 1990 carré 19x19x16 90 min 2 pavés lourds contenant chacun une lame de verre anti feu collés ensemble

La construction d’un panneau en pavés de verre

Il est souhaitable d’utiliser des panneaux de pavés de verre réalisés en atelier, du fait de la technicité demandée pour les réalisations de panneaux horizontaux, à condition de pouvoir les manipuler sur place.

Béton pour les pavés de verre

Le béton (et non mortier) est développé spécialement pour la pose des pavés de verre. Il s’agit d’un mélange composé de ciment CEM1/52,5 contenant des adjuvants plastifiants , hydrofuge de masse, résine permettant l’amélioration de l’adhérence des pavés de verre d’une part, et de la résistance en traction par flexion d’autre part ; addition de gravillons de dimensions 3/8.
La résistance à 28 jours du panneau en pavés de verre :
– A la flexion : 9MPa en moyenne
– A la compression : 45 MPa minimum

Armature pour les pavés de verre

Les armatures utilisées avec les pavés de verre sont des aciers crantés de nuance Fe E500 de diamètre 6 à 12 mm. Les aciers porteurs et aciers de répartition sont liés entre eux. On peut éventuellement ajouter un lit anti-fissuration en partie supérieure.
Dans le cas d’un environnement agressif, on utilisera un traitement anticorrosion.

Joints des pavés de verre

Pour les pavés de verre, les joints ont une largeur minimum de 3cm, une épaisseur 6cm et plus suivant les formats des pavés de verre et la résistance à la charge demandée.
Il est possible d’avoir une surépaisseur sous forme de nervures pendantes pour améliorer les performances de résistance à la charge et l’esthétique du panneau en pavés de verre.

Comment poser les pavés de verre ?

Les pavés de verre montés doivent être montés dans un panneau en complète indépendance par rapport au gros œuvre. Ce panneau en pavés de verre doit reposer de son propre poids.
Un joint de repos (ou d’indépendance) est placé entre la bordure du panneau en pavés de verre et la surface d’appui du gros œuvre : joint néoprène, joint plat rigide, feutre bitumeux selon les cas.
Le panneau est généralement placé dans une trémie, ou en appui sur costière avec, le cas échéant, la réalisation d’une goutte d’eau en périphérie.
Des douilles de levage sont incorporées dans le panneau pour faciliter le transport et la manutention du chantier.
Si nécessaire, un panneau peut être composé de plusieurs éléments juxtaposés.
La largeur d’appui doit toujours être au moins égale à l’épaisseur du panneau. Il faut prévoir une pente de 2 à 3% pour faciliter l’écoulement des eaux.

Dans le cadre d’une trémie ou d’éléments juxtaposés nécessitant la réalisation de joints étanches entre les éléments, on applique un mastic silicone ou polyuréthane, ou un élastomère bicomposant, sur fond de joint.
En sous-face, on utilisera un élastomère ou un acrylique sur fond de joint.
Il faut éventuellement protéger le joint souple de surface à l’aide d’un couvre-joint.
Si la longueur du panneau dépasse 5 mètres, il faut prévoir un joint de dilatation. La réalisation de ce joint est similaire à celle qui existe entre deux éléments d’un même panneau (joint souple).

Quelles sont les garanties techniques des pavés de verre ?

Résistance à la charge

Il est essentiel de bien connaître les conditions d’exploitation d’une surface en pavés de verre, afin d’en définir les caractéristiques et les limites d’utilisation. La flèche admissible est de 1/300e de la portée.
La résistance des panneaux de pavés de verre en charge uniformément répartie comme en charge concentrée, est calculée en fonction de la portée, sur deux ou quatre appuis.

On trouve ci-dessous à titre indicatif, les portées entre appuis pour des charges admissibles uniformément réparties, d’un panneau armé avec des aciers porteurs de diamètre 8mm.
Les dimensions de portée peuvent être plus importantes ; elles nécessitent l’étude de joints et armatures appropriés.

type de pavé (dimension en cm) poids moyen poids moyen au m2 du panneau portée 2 appuis charge 250 kg/m2 portée 2 appuis charge 400 kg/m2
1260 (12x12x6) non isolant 1,3 kg 100 kg 1,70 m 1,40 m
1580 (15x15x8) non isolant 2 kg 115 kg 2,10 m 1,80 m
1910 (19x19x10) isolant 3,4 kg 140 kg 2,50 m 2,10 m

Résistance au feu

– largeur des bordures : 12 cm
– largeur des joints : 4 cm
– dimensions maxi : 342 x 158 cm (note : les panneaux peuvent être juxtaposés)
– repos 2 appuis sur la portée 3,42m

Pavé BG 1930 F 19x19x8 spécial feu

Epaisseur du panneau : 12 cm (surépaisseur 4cm en sous-face)
Chargé 500 kg/m2
PV EFECTIS / SEVES N°11.A.160
Coupe feu / Pare flammes / stable ½ heure (EI 30)

Pavé BG 1960 F 19x19x16 spécial feu

Epaisseur du panneau : 16 cm
Chargé 750 kg/m2
PV EFECTIS / SEVES N°11.A.158
Coupe feu / Pare flammes / stable 1h heure (EI 60)

Pavé BG 1990 F 19x19x16 spécial feu

Epaisseur du panneau : 18 cm (surépaisseur 2 cm en sous-face)
Chargé 550 kg/m2
PV EFECTIS / SEVES N°11.A.159
Coupe feu / Pare flammes / stable 1h30 (EI 90)

CCTP type pour panneaux en pavés de verre horizontaux
Ci-dessous une synthèse des préconisations d’usage des pavés de verre.
Panneaux préfabriqués en atelier, constitués de pavés de verre et de béton armé :

  • Pavés de verre isolants ou non isolants de format (…), motif (…) , conformes à la norme EN 1051.
  • Béton spécifique pour le montage des pavés de verre avec incorporation de gravillons 3/8, hydrofugé, offrant une résistance à la compression supérieure à 45 MPa.
  • Armature type acier cranté FE50 diamètre 8 mm dans le sens de la portée, 6 mm pour la répartition ; les fers étant liés entre eux avec renfort dans les bordures, positionnés dans les joints de largeur 3 cm minimum et 1,5 cm de l’extérieur. Les panneaux ainsi constitués doivent résister à une charge uniformément répartie de 250 kg/m2 au moins.
  • Mise en œuvre : les panneaux sont montés en indépendance du gros œuvre, et reposent de leur propre poids sur un joint périphérique de désolidarisation. Placés en trémie ou sur costières, ils sont en appui sur deux côtés au moins, avec une pente de 2% minimum. Un soin particulier doit être apporté à la réalisation des joints d’étanchéité entre éléments en périphérie du panneau. Tous détails de mise en œuvre, notamment la conformité par rapport à la résistance au feu, suivant les recommandations du fournisseur.

Nos autres Articles

  • pavé de sol intérieur avec joint béton

Pavés de verre : qu’est ce que c’est ?

Il est important de différencier les briques et les pavés de verre. En effet, on utilise les pavés de verre pour des réalisations de panneaux horizontaux, sol ou plafond ; et les briques de verre pour des cloisons et parois verticales. Nous allons donc voir en détail les différents modèles de pavés de verre existants et leur utilisation en intérieur et extérieur.

Quel est le prix d’une brique de verre ?

Le prix des briques de verre dépend de plusieurs critères : motif, couleur, dimension, opaque ou non, et leurs caractéristiques techniques. Les tarifs les moins chers des briques de verre sont autour de 2€ ttc et peuvent aller jusque 35€ ttc environ par brique de verre.

La pose des briques de verre

Les briques de verre sont de plus en plus utilisées dans nos intérieurs, et la question de la pose des briques de verre apparaît naturellement. Différentes méthodes et techniques de pose sont utilisées, en fonction de la destination et de l’environnement spécifiques pour chaque réalisation.

  • maison en briques de verre en panneau courbe

Briques de verre : l’histoire

C’est vers la fin du XIXème siècle qu’un architecte suisse, Gustave Falconnier, créa le concept de la brique de verre creuse. Il dessina plusieurs formes de briques de verre, et demanda aux verriers de souffler les pièces à la bouche, comme des flacons ; lesdites pièces étaient bouchées tout de suite après la fabrication lorsque le verre était encore brûlant, avec l’ajout d’une goutte de verre sur l’ouverture.